Au Vanuatu, un bébé a reçu le premier vaccin livré par drone

Miriam Nampil, infirmière qualifiée, administre un vaccin à Joy Nowai, 1 mois. Joy est le premier enfant à recevoir un vaccin livré ommercialement par un drone

Miriam Nampil, infirmière qualifiée, administre un vaccin à Joy Nowai, 1 mois. Joy est le premier enfant à recevoir un vaccin livré commercialement par un drone

Dans ce pays de l’océan Pacifique formé d’îles éloignées où un enfant sur cinq n’est pas complètement vacciné, l’UNICEF s’est associé avec le gouvernement afin de conclure le premier contrat commercial de l’histoire de livraison de vaccins par des drones.

18 décembre 2018 – À l’âge d’un mois, la petite Joy Nowai est devenue le premier enfant à recevoir un vaccin livré commercialement par un drone dans une île difficile d’accès du Vanuatu, un pays situé dans le sud de l’océan Pacifique.

Pour livrer ce vaccin, le drone a décollé de la baie de Dillon, dans l’ouest de l’île d’Erromango, avant de survoler pendant près de 40 km un terrain montagneux accidenté pour se poser sur la baie éloignée de Cook, dans l’est de l’île, où 13 enfants et cinq femmes enceintes ont été vaccinés par Miriam Nampil, une infirmière qualifiée. La baie de Cook est uniquement accessible à pied ou à l’aide d’embarcations locales. Elle héberge une petite communauté dispersée qui vit sans centre de santé et sans électricité.

« Le petit vol réalisé aujourd’hui par ce drone représente un pas de géant pour la santé mondiale », affirme Henrietta H. Fore, Directrice générale de l’UNICEF. « Sachant les difficultés que nous rencontrons pour vacciner les enfants dans les régions les plus difficiles à atteindre à travers le monde, la technologie des drones a le pouvoir de changer la donne en nous aidant à parcourir les derniers kilomètres qui nous séparent encore de chaque enfant. »

Les vaccins ne sont pas des produits faciles à transporter, car ils doivent être maintenus à des températures spécifiques. Il est donc particulièrement difficile de réaliser des livraisons dans des régions chaudes comme le Vanuatu, un pays formé de plus de 80 îles montagneuses éloignées les unes des autres qui s’étend sur 1 300 km et qui dispose d’une infrastructure routière très limitée. Par conséquent, près de 20 % des enfants du pays ne reçoivent pas les vaccins dont ils ont besoin durant l’enfance. Cela représente un enfant sur cinq.

Lire la suite »Au Vanuatu, un bébé a reçu le premier vaccin livré par drone

Bonne année 2019

Bonne année 2019 2

Merci à tous les donateurs qui ont soutenu l’Unicef pour atteindre les enfants les plus vulnérables. Vous avez été nombreux à faire preuve de générosité !
Merci à notre famille de bénévoles, à ce jour forte de 182 membres à Unicef Alsace.
Merci à chacun.une d’entre vous d’avoir été là, tout au long de l’année 2018.
Continuons à nous mobiliser pour offrir un nouveau départ aux enfants du monde.
Quel qu’il soit, où qu’il il vive, chaque enfant mérite une enfance. #Pourchaqueenfant

Bonheur et paix vous accompagnent tout au long de cette nouvelle année 

Indonésie : des milliers d’enfants en danger

Unicef usa photo tsunami 22 décembre

Un tsunami survenu dans la soirée du samedi 22 décembre a fait plus de 250 morts en Indonésie. Lundi 24 décembre, on dénombrait près de 850 blessés. Les vagues ont frappé le détroit de Selat Sunda (détroit de la Sonde, en indonésien) entre les îles de Java et de Sumatra.

Les vagues ont frappé à 21h27, heure locale, et ont touché tout particulièrement le détroit, notamment les régions de Pandenglang, Lampung et Serang. L’éruption du volcan Krakatoa semble être la cause la plus vraisemblable du tsunami.

Les premières informations indiquent que l’Indonésie est en mesure d’apporter une réponse rapide à cette urgence. Nos collègues en Indonésie sont très inquiets pour le sort des enfants sur place et se préparent à apporter leur soutien aux autorités locales en cas de besoin. Deux agents du bureau de terrain UNICEF, qui sont spécialistes dans les domaines de la santé et de la protection des enfants, sont dans la zone sinistrée. Aux côtés du gouvernement, ils évaluent la situation pour déterminer les meilleures solutions à mettre en œuvre.

Unicef USA photo tsunami

https://www.unicef.fr/article/tsunami-en-indonesie-des-milliers-denfants-en-danger

 

Entreprises, vos dons font nos actions


Unicef France action entreprise amie de l'Unicef

 A partir de 1 000 € par an, rejoignez un réseau d’entreprises solidaires de nos actions sur le terrain

devenez Entreprise Amie de l’Unicef 

Entreprises Amies de l’UNICEF est une offre sur-mesure dédiée aux PME/ TPE, qui souhaitent nous aider à relever ce défi pour l’avenir.

L’UNICEF agit pour permettre aux enfants les plus isolés et vulnérables de survivre, grandir, s’épanouir et devenir des adultes aptes à participer au développement économique et social de leur pays.

En savoir +

https://www.unicef.fr/article/entreprisesvos-dons-font-nos-actions

https://don.unicef.fr/entreprises/~mon-don

 

Communiqué


Place Kléber - Village du Partage

Mardi soir 11 décembre, peu avant 20 h, un homme a semé la terreur au cœur de la capitale alsacienne, blessant et tuant lâchement.

Deux jeunes services civiques d’UNICEF Alsace, Perrine et Alexia, étaient encore présentes au moment des faits sur notre chalet de la Place Kléber. Nous saluons le courage dont elles ont fait preuve au milieu d’une foule paniquée et désemparée.

Perrine et Alexia ont heureusement pu se mettre en sécurité assez rapidement mais le traumatisme subi est important.

La Ville de Strasbourg nous informe de l’existence d’une cellule de prise en charge psychologique. Celle-ci a déjà été opérationnelle tout au long de la journée de mercredi à la CCI et sera également effective demain jeudi, de 8 h 30 à 19 h à la Cité de la Musique et de la danse, place Dauphine à Strasbourg. Toute personne impactée par cet horrible événement peut y être reçue.

La Ville nous informe également que le marché de Noël de Strasbourg sera fermé le jeudi 13 décembre toute la journée.

Bernadette COLLET, Unicef Alsace

Teddy Riner aux côtés de l’UNICEF

Dans le monde, 66 millions d’enfants sont touchés chaque année par les catastrophes naturelles, et plus d’un enfant sur 9 vit dans un pays touché par un conflit armé.
En cette période de l’année où la générosité est présente dans l’esprit de tous, où Noël rime avec partage et espoir, UNICEF a lancé une campagne d’appel aux dons et a sollicité 4 personnalités connues et appréciées pour sensibiliser le grand public aux actions qui sont menées par ses équipes sur le terrain partout dans le monde : fournir de l’eau potable, des médicaments et des tentes … et contribuer ainsi à donner aux enfants un avenir.
Une aide concrète est matérialisée à travers un kit d’urgence qui permet de subvenir aux besoins vitaux des enfants les plus vulnérables.
Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir le premier film de cette campagne avec Teddy RINER, film qui paraîtra prochainement sur TF1 à une heure de grande écoute.
Aidez les enfants en danger en allant sur la page de la campagne pour faire un don : https://www.unicef.fr/tv-malnutrition

Du fond du cœur, merci !

Concert au profit de l’UNICEF


Concert 22 décembre Temple Neuf

 SAVE THE DATE !

Un concert est donné par les lycéens des Lycées Sturm, Pontonniers et Kléber au profit de ‘UNICEF

Quand ?  le  samedi 22 décembre à 20 h

Où ?  à l’Eglise Temple-Neuf à Strasbourg

Entrée gratuite, plateau.

Nous vous attendons nombreux !

Prix UNICEF de littérature jeunesse : les lauréats !


Lauréats Prix Unicef de littérature jeunesse 2018

    Félicitations  !

Au Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, les lauréats de la troisième édition du Prix UNICEF de littérature jeunesse posent en compagnie de leurs éditeurs et du directeur général UNICEF France, Sébastien Lyon .

Catégorie 3-5 ans : « Bienvenus », Barroux, Kaléidoscope
Catégorie 6-8 ans : « Chemin des dunes : sur la route de l’exil », Colette Hus-David et Nathalie Dieterlé, Gautier-Languereau ( page officielle )
Catégorie 9-12 ans : « Banana Girl », Kei Lam, Steinkis éditions
Catégorie 13-15 ans : « Rage », Orianne Charpentier, Gallimard Jeunesse

Plus d’infos sur myUNICEF : https://bit.ly/2o2H9K0

Magie de Noël et cadeaux solidaires


Colmar marché de Noël

Marché de Noël de Haguenau                                   Grand sapin de Noel Strasbourg 2

Venez découvrir nos cadeaux solidaires sur les marchés de Noël de COLMAR , STRASBOURG et HAGUENAU dès ce vendredi 23 novembre.

Nos bénévoles vous accueilleront dans les chalets UNICEF avec une grande variété d’objets, autant de cadeaux qui raviront petits et grands et, bien sûr, avec un large choix de cartes de vœux.

Chacun de vos achats, quel qu’en soit le montant, nous permettra d’aider à financer nos actions envers les enfants du monde.

Ci-dessous, les jours et heures d’ouverture :
Pour COLMAR (du 23 novembre au 30 décembre) au Koïfus, 2 place de l’Ancienne Douane
- vendredi 23 novembre ouverture à 10 h
- du lundi au jeudi 10 h à 19 h
- vendredi, samedi et dimanche 10 h à 20 h
- le 24 décembre 10 h à 17 h
- le 25 décembre 14 h à 19 h
Pour STRASBOURG (du 23 novembre au 24 décembre) Place Kléber, Village du partage
- dimanche au jeudi 11 h à 20 h
- vendredi 11 h à 21 h
- samedi 11 h à 21

Pour HAGUENAU (du 23 novembre après-midi au 2 décembre et du 17 décembre au 23 décembre)

- de 12 h à 19 h en semaine
- de 10 h à 20 h le weekend

 

YEMEN : quand la guerre menace un hôpital où sont soignés des enfants

Qu’adviendra-t-il des 59 enfants de l’hôpital

Al Thawra d’Hodeïda au Yémen ?

Ce centre de santé se trouve à deux kilomètres tout au plus de la ligne de front. Depuis leur lit, les enfants qui y sont pris en charge peuvent entendre les bombardements et les tirs, jour et nuit. Sur le terrain, nous restons mobilisés pour leur apporter du matériel de survie, des médicaments, de l’eau potable et des aliments thérapeutiques pour endiguer la malnutrition. Mais l’intensification des combats met notre travail quotidien en péril.

Une enfant souffrant de malnutrition est examinée dans un hôpital soutenu par l'UNICEF

Une enfant souffrant de malnutrition est examinée dans un hôpital soutenu par l’UNICEF

Pour chaque enfant, la sécurité

S’adressant aux parties prenantes au conflit, la directrice générale de l’UNICEF Henrietta Fore a demandé l’arrêt des hostilités à proximité de l’hôpital « pour s’assurer que les civils puissent y accéder en toute sécurité ». À l’intérieur du bâtiment, on redoute le pire. Le personnel médical comme les patients entendent tous le fracas des bombes.

Les enfants qui y sont soignés, dont 25 sont dans une unité de soins intensifs, ne peuvent pas se permettre que la situation empire. D’autant plus que parmi les 400 000 enfants du Yémen concernés par la malnutrition aigüe sévère, 40% vivent dans la région d’Hodeïda. Si cet hôpital doit fermer à cause de la guerre, c’est l’avenir de milliers d’enfants qui sera mis en danger.

Les combats sont de plus en plus violents autour du port d’Hodeïda également. C’est par là que transite 80% de l’aide humanitaire, du carburant et des produits acheminés au Yémen. Si le port était endommagé, détruit ou bloqué, les enfants en paieraient encore le prix.

Vous pouvez apporter votre aide aux enfants du Yémen en faisant un don à l’UNICEF :  https://don.unicef.fr/urgences/~mon-don   MERCI !